Bienvenue sur Lyvia Débloque ! Si tu es nouveau, nouvelle ici, tu voudras surement faire mon cours gratuit 15 jours pour sortir du cadre : Clique ici pour démarrer le cours gratuitement ! Merci de ta lecture, et à très vite sur Lyvia Débloque !

On m’a parfois demandé comment a réagi mon entourage quand je leur ai annoncé que je voulais laisser mon travail, et revenir à Paris.

Non seulement je vais vous en parler, mais étant donné que vous passerez surement les jours à venir à discuter de vos projets pour 2014 (yes!), je vais vous faire part de ce que j’ai appris quand il s’agit d’obtenir le soutien de notre entourage.

 

A vrai dire, le jour où j’ai finalement demandé mon congé sabbatique, cela faisait plus d’un an que mes proches m’entendaient me plaindre, déprimer par moments, et me lancer dans des réflexions existentielles. Il n’y a que quand j’ai commencé à écrire sur ce blog que je me suis vraiment décidée.

Donc, évidemment, le jour où j’ai officiellement dit “je me casse”, avec toute l’excitation qui va avec, soit on ne me croyait pas (“ouais, c’est ça”), soit on me disait: “Fais attention, ne plaque pas tout du jour au lendemain. Réfléchis”.

Nan! Je voulais pas réfléchir, je voulais juste me casser!

 

Comment obtenir le soutien de vos proches? | Je me casse

Bon, j’y ai quand même un peu réfléchi. Je n’ai pas tout plaqué du jour au lendemain, et j’ai commencé à élaborer un plan. Après avoir pesé plusieurs options, m’est venue l’idée de prendre un congé sabbatique. Si tout foirait, je pourrais toujours revenir.

J’en ai d’abord parlé à mon copain. J’avais mis de coté les “je sais pas quoi faire” et préparé un discours logique (pour une fois). A ma grande surprise, il a hoché la tête, et il a répondu “Ça fait sens”.

Mes amies du boulot étaient toutes contentes pour moi. Après les “Are you really gonna do it?” (Tu vas vraiment le faire?), c’était “Aw, How lucky!” (Trop de chance!)-  (Au fond, elles voulaient un peu se casser aussi).

 

Mais le plus drôle, ça a été ma mère. La première fois que je lui en ai parlé elle a dit:

“Quoi? Mais tu es folle ma fille! Toutes ces études pour te retrouver à ne rien faire!”.

Je la voyais secouer la tête et se dire que toute l’éducation qu’elle m’avait donnée était tombée à l’eau.

Elle m’a rappelée peu de jours après, calmée: “Tu es sûre que tu veux faire ça? Tu ne préfères pas chercher un bon travail à Paris?”

“Non.

– Mais tu vas faire quoi?

– Ecrire un blog, et un livre.”

Elle soupire.

“Et pour l’argent?”.

Ça allait être long. Je lui ai dit:

“Maman, je suis une fille intelligente, je vais me débrouiller. Ne t’inquiète pas”.

Elle a fait une pause et répondu “Ah, c’est ce que je voulais entendre.”

 

L’expérience avec ma mère m’a fait réfléchir. J’ai réalisé que le meilleur moyen d’obtenir le soutien de mes proches était de

“Venir avec des réponses, pas des questions”

Et si je n’avais pas les réponses, je leur dirais comment je comptais les trouver.

 

Vous voulez vous casser? Comment gérer les réactions de vos proches  | Je me casseNos amis et notre famille veulent être rassurés que tout se passera bien. Quand on leur montre qu’on sait à peu près ce qu’on fait, ils se relaxent. On anticipe souvent leurs réactions, mais ils ont tendance à nous surprendre.

Si la décision les impacte, il est important de les impliquer dans le processus de décision, discuter les options, mais tout en montrant que l’on sait ce qu’on veut faire, que la motivation est là, et que ce n’est pas un simple caprice.

De toutes les personnes que j’ai interviewée, aucune ne s’est entendue dire “ne le fais pas”.

Pâquerette, par exemple, expliquait comment elle avait choisit d’impliquer peu de personnes dans sa décision, pour ne pas avoir à négocier son choix.

Quand aux remarques du genre “Mais tu penses pas que tu devrais bientôt chercher un ‘vrai‘ travail”, il suffit de savoir pourquoi on fait ce que l’on fait, et d’expliquer qu’un ‘vrai travail’ ne fait pas partie du plan pour l’instant. Et aux remarques du genre “ça ne marchera jamais”, la réponse la plus simple est “on verra bien”.

 

Au fond, on sait toujours ce que l’on veut. Bien sûr, on cherche à être rassuré, et que notre projet soit approuvé. Le meilleur moyen pour cela, est de montrer que l’on y tient. Prendre la décision en elle-même est une autre affaire, mais cet article pourrait vous y aider. 

 

Si vous vous êtes cassés, comment ont réagi vos proches? Sinon, comment anticipez-vous leur réaction? Avez-vous d’autres techniques pour gérer les réactions de votre entourage?

[Crédit photo Image 1Image 2Image 3]

Bienvenue sur Lyvia Débloque !
Si tu es nouveau, nouvelle ici, tu voudras surement faire mon cours gratuit 15 jours pour sortir du cadre : Clique ici pour démarrer le cours gratuitement !
Merci de ta lecture, et à très vite sur Lyvia Débloque !