Bienvenue sur Lyvia Débloque ! Si tu es nouveau, nouvelle ici, tu voudras surement faire mon cours gratuit 15 jours pour sortir du cadre : Clique ici pour démarrer le cours gratuitement ! Merci de ta lecture, et à très vite sur Lyvia Débloque !

Si tu lis cet article, voici peut-être où tu en es :

Tu en as un peu marre de ton boulot. Ça ne va pas trop mal, mais ce n’est pas la joie non plus. Il y a une petite voix au fond de toi qui te dit que la vie, c’est probablement un peu plus que ça et que tu es destiné à autre chose que d’aller bosser, t’ennuyer un peu, être frustré-e, rentrer à la maison, et recommencer le lendemain. Mais il y a plein d’autres petites voix, plus fortes, probablement qui te disent : “c’est un caprice” ou “tu devrais t’estimer heureux-se d’avoir un travail” ou “pense à tous les autres au chômage”.

Devrais-tu t’estimer heureux-se d’avoir un travail ?
Probablement, oui.

Devrais-tu y rester même si ça ne te plait pas ?
Probablement pas.

Voici ce que je crois :
Je crois que chacun d’entre nous a un ensemble de talents, de dons, d’habilités très spécifiques, agencés d’une manière particulière, qui nous rend uniques.
Je crois qu’on ne les a pas par hasard. Que s’ils nous ont été donnés : par l’Univers, Dieu, les Elfes magiques ou les chromosomes XY – c’est pour accomplir quelque chose dans le monde des humains.
Je crois à cette harmonie du monde. Cet équilibre qui fait que le hasard n’existe là, et que si tu es là, c’est pour une raison. Je crois que le monde a besoin de chacun d’entre nous et de nos talents.

Ensuite, je crois qu’exprimer ces talents est la façon la plus rapide, simple et efficace de t’assurer une vie heureuse.

[bctt tweet=”Exprimer nos talents est la façon la plus rapide, simple et efficace de nous assurer une vie heureuse.” username=”jemecassefr”]

Je ne pense pas qu’on puisse être entièrement épanouis si nos talents ne sont pas exprimés. Je ne vois pas comment ça peut marcher, car on ne fait pas ce qu’on est ‘censé’ faire.

Souvent, dans la plupart des cas, on cherche à exprimer ces talents par le travail.
C’est un peu logique – on y passe une grande partie de notre journée.

C’est ce qui, souvent, définit notre valeur aux yeux de la société, et c’est ce qui nous donne le revenu qui nous permet de vivre. Ce serait carrément plus pratique si ce qu’on faisait pour gagner sa vie était aussi le meilleur moyen d’exprimer nos talents, pas vrai ?

MAIS – cela ne se limite pas au travail. Et c’est là que les choses se complexifient. Car il y a l’importance d’exprimer ses talents, mais il faut aussi mettre dans la balance ce qui est important pour nous à un instant T – nos besoins, nos envies, nos valeurs personnelles.

Par exemple, tu seras peut-être profondément épanoui en faisant un boulot alimentaire qui ne te prend pas la tête, mais qui te laisse le temps de t’occuper de tes enfants (parce que tu kiffes être maman/papa) ou qui te laisse faire du surf quand tu veux (parce que tu adores les vagues).

L’essentiel est donc : comprendre ce que tu veux, et ce qui est important pour toi.
Tu te rappelles : réussir, c’est savoir ce que tu veux – et le faire.

Et savoir ce que tu veux, tu es le/la mieux placée pour savoir que ce n’est pas chose facile.

 

Avec mes clients, on traverse 6 étapes dans la recherche de leur idée d’activité – et je veux t’en donner un aperçu aujourd’hui, avec des premiers exercices pour commencer.

Ces étapes sont les suivantes.

  • Comprendre ce que tu veux : – tes besoins, tes valeurs, ce qui est important pour toi
  • Identifier tes talents : savoir à quoi tu es bon, tes super pouvoirs
  • Libérer ta créativité : pour laisser venir ou révéler des idées de ce que tu vas faire ensuite ;
  • Faire taire les peurs : car elles bloquent la créativité ;
  • Faire le tri parmi toutes tes idées : par le filtre de ce qui est important pour toi (c’est une étape cruciale) ;
  • Comprendre comment cette idée peut apporter de la valeur aux autres, et donc te rapporter de l’argent.

L’objectif pour moi n’est pas de t’aider à trouver ta voie – ou ta vocation (même si cela t’avancera énormément sur ce chemin). Pourquoi je ne fais pas ce travail ? Parce qu’à ce stade, mon job est de te donner une porte d’entrée dans un monde différent du boulot qui t’ennuie !

Ainsi, je me concentre sur trouver ta prochaine étape et libérer ta créativité de façon à ce que tu puisses pivoter quand tu en as besoin, avec pour socle la connaissance de soi.

Dans cet article, je te fais un résumé des 6 étapes. Et cette semaine, je prévois 3 formations gratuites pour t’aider à approfondir. Chouette programme, non ? Tu es prêt-e ?

C’est parti !

Pour aller plus loin, écoute la série de conférences que j’ai faites sur le sujet. Tu peux les recevoir gratuitement en cliquant ici. 

Étape 1 – Qu’est-ce que je veux ?

Tu sais forcément ce que tu veux. En général, quand quelqu’un me dit : “je ne sais pas ce que je veux,” ce qu’elle me dit c’est “je sais ce que je veux, mais j’ai peur de le dire à haute voix”.

Tu sais forcément ce que tu veux, mais un tas de choses peuvent se passer dans ta tête qui t’empêchent de le formuler.

Par exemple, tu peux croire que ce n’est pas possible, alors tu n’oses même pas l’envisager. Tu peux te dire que cela aura des conséquences négatives sur autre chose – ta famille par exemple. Ou tu peux te dire que ce n’est pas pour toi, mais pour les autres.

Alors voici ce que je te demande : avec honnêteté.

1 – De quoi tu as besoin dans ta vie, pour être heureux-se. Quelles sont les choses sans lesquelles tu ne te sens pas bien ?
→ Par exemple, j’ai besoin de beaucoup de temps pour moi, de verdure autour de moi, de pouvoir avancer à mon rythme. J’ai besoin d’écrire et de passer du temps en famille. Sans ça, je ne suis pas bien. Ne fais rien avec ça pour l’instant. Écris-le juste.

2 – Ensuite : De quoi as tu envie ? – C’est à dire que cela te ferait plaisir de l’avoir, même si sans tu ne te sens pas particulièrement mal. Une envie est aussi une chose pour laquelle tu ‘vois’ comment tu peux y arriver. Cela peut être matériel ou non.
→ Par exemple, j’ai très envie de faire une croisière dans la Caraibe avec ma maman 🙂 Je ne mourrai pas si je ne le fais pas, mais ça me fait envie.

3 – Et pour finir : Quels sont tes rêves ? les rêves sont des envies qui te prennent aux tripes ET qui te paraissent un brin inaccessibles.
→ Par exemple, je rêve de savoir jouer du piano et d’aller en Antarctique. Je rêve aussi d’apparaître sur la liste des Best Sellers du NY Times !

En faisant ce premier exercice, tu commenceras à y voir clair sur ce dont tu as envie. Fais le sans penser à si c’est possible ou pas. Dis-toi que c’est pour le plaisir.

Pourquoi il est important de savoir ce que tu veux et ce dont tu as besoin : parce que sinon tu te perds ! Il y a de nombreuses directions possibles, et le plus important c’est de connaître celle qui te convient, à toi !

Étape 2 – Quels sont mes talents ?

Quand tu es un peu plus clair-e sur ce que tu veux, demande-toi ce qui te rend unique, ou spécial-e. Qu’est-ce qui fait que tu es vraiment super formidable ?

Voici des questions pour t’aider :

  • Qu’est-ce que tu fais avec plaisir ET aisance, tellement que tu ne vois pas le temps passer ?
  • Qu’est-ce qui te rend vraiment heureux quand tu le fais ?
  • Pour quoi es-tu souvent complimenté-e, alors que tu trouves ça ‘normal’ ou facile ?

Un talent : c’est une habilité unique qu’on a souvent depuis toujours – tellement qu’on ne la reconnaît plus ! C’est une chose qu’on fait souvent avec facilité et avec plaisir.

Un autre exercice est de demander autour de toi, aux personnes qui te connaissent :

  • Pourquoi tu m’admires ?
  • Sur quels sujets viendrais-tu me demander de l’aide ?

Demande à des personnes qui te connaissent bien, et qui sont capables de te donner une réponse franche et bienveillante.

Le travail sur les talents est un travail profond, il faut creuser beaucoup et au fur et à mesure du temps, tu en trouveras de nouveaux, ou tu pourras exprimer ton abilité unique de manière précise.

Pour te donner une idée, j’ai su que mon talent principal était de m’exprimer à l’écrit et à l’oral avec aisance. Tu me mets devant un clavier et j’écris : facile et kiffant. Tu me mets devant 300 personnes et je parle : facile et kiffant.

En creusant un peu, j’ai compris que le talent unique qui combinait cela, c’était la capacité de capter l’inspiration et de la retranscrire à l’écrit et à l’oral de manière convaincante. D’autres personnes savent peut-être faire ça, mais pas de la même façon que moi.

Avant qu’on me le dise, je ne savais pas que je savais écrire. Et avant de monter sur scène, je ne savais pas que je pourrais parler devant de nombreuses personnes. Vois-le comme un exercice d’exploration.

Pourquoi il est important d’identifier tes talents : parce que comme je le disais plus haut, c’est en identifiant tes talents et ce que tu fais avec plaisir ET facilité que tu mettras toutes les chances de ton côté pour trouver une idée qui te correspond et que tu pourras tenir sur la durée.

On parle de ces deux étapes dans la première d’une série de trois conférences, auxquelles tu as accès en cliquant ici. 

Étape 3 – Libérer ta créativité

Les premières étapes citées plus haut te donneront de la clarté sur ce que tu veux, et la direction vers laquelle tu souhaites aller. C’est un peu comme ton guide, ta boussole. C’est un travail sur lequel tu peux revenir régulièrement, pour affiner ta direction.

Ensuite, il s’agit de t’ouvrir à la créativité et avec cette nouvelle connaissance de toi, te confronter au monde.  Tu peux en lire plus sur mon approche de la créativité ici – d’où vient l’inspiration. Mais voici un résumé de comment je vois les choses.

La première étape pour libérer ta créativité, est de t’alimenter. Le processus créatif n’est pas linéaire, il est, d’après moi, complètement magique. Il s’agit d’idées qui se connectent les unes aux autres, de tes expériences passées qui se connectent à tes expériences présentes, des phrases que tu as entendues qui ricochent avec des peintures que tu as vues.

Cela crée un mic mac dans l’air qui t’arrive sous forme d’idées. Ces idées peuvent être des phrases, des images, des mots. C’est un processus que l’on ne contrôle pas – et quand on parle de libérer ta créativité, il s’agit de laisser ce processus faire son travail en se mettant le moins possible en travers. Voici une première chose que tu peux faire pour avoir de nouvelles idées : t’alimenter en inspiration !

–> Rencontre de nouvelles personnes ;

–> Lis des romans ;

–> Balade-toi ;

–> Va à des expos ;

–> Regarde des séries.

Et fais tout ça en gardant l’esprit ouvert à ce qui peut se passer. L’une des qualités principales d’un artiste est de faire attention : alors fais attention – à ton environnement, aux autres, ainsi qu’à tes propres réactions. Et alors que tu regardes, pose-toi deux questions :

– Qu’est-ce qui me frustre et que j’aimerais réparer ?

– Qu’est-ce qui me plait et que j’aimerais partager ?

[bctt tweet=”Qu’est-ce qui me frustre et que j’aimerais réparer ? Qu’est-ce qui me plait et que j’aimerais partager ?” username=”jemecassefr”]

Te poser ces deux questions est le meilleur moyen de trouver des idées qui peuvent améliorer le monde autour de toi. Garde avec toi un carnet et note les idées qui te viennent. Ces idées peuvent être de projets, de nouvelles activités, ou rien à voir.

Mais note seulement ! N’essaie pas de rationaliser et commenter. Laisse venir, et laisse les possibilités se former.

Pourquoi il est important de libérer ta créativité : parce que crois moi, tu sais ce que tu veux et tu en as, des idées. Tout le monde en a, elles viennent à tout le monde. Mais tu dois faire attention pour les capter et les garder. C’est très facile de traverser la vie comme un zombie qui n’observe rien, crois-moi.

 

Étape 4 – Fais taire tes peurs

Tu sais ce qui bloque le plus ta créativité ? La peur ! Voici les peurs que j’observe le plus souvent quand il s’agit de se lancer dans un nouveau projet :

  • Peur de l’échec – que ça ne fonctionne pas ;
  • Peur de la réussite – que ça fonctionne et que tu ne te reconnaisses plus toi-même ;
  • Peur de manquer d’argent, de l’insécurité ;
  • Peur que l’on soit mal vu, mal perçu.

 

Je t’en ai déjà parlé – ces peurs sont naturelles. Elles te protègent – par exemple de la déception, de la tristesse. Mais si tu laisses ces peurs te guider – tu ne feras absolument rien !! A chaque nouvelle idée que tu auras, une peur pointra sûrement le bout de son nez. C’est son job. Dans ces cas là, voici un petit exercice :

  • Demande-toi ce qui peut arriver de pire !
  • Demande-toi si ce que tu imagines est probable, et ce que tu peux faire pour que ça n’arrive pas.

Ensuite,

  • Demande-toi ce qui peut arriver de mieux ;
  • Imagine toi sans peur : tu fais quoi ? comment tu te sens ? –> note le, dessine-le et visualise-le.

 

La peur est là pour te donner une information : attention, danger. Mais tu n’as pas à l’écouter quand elle te dit d’arrêter. Tu peux choisir de braver le danger !

Pourquoi il est important de ne pas laisser la peur mener la barque : la peur n’est pas là pour encourager ta créativité, au contraire. Or tu as besoin de ta créativité…. pour créer.

On parle de ces deux étapes dans la deuxième d’une série de trois conférences, auxquelles tu as accès en cliquant ici. 

Étape 5 – Faire le tri parmi tes idées !

Faire attention à ton environnement et travailler sur tes peurs a normalement libéré un peu plus ta créativité. Et à ce stade, peut-être que ton carnet regorge d’idées.
La partie difficile c’est de les trier !

J’ai une méthode de tri en trois étapes, très détaillée, avec de nombreuses questions.

Mais voici, dans les grandes lignes, comment ça fonctionne. Il y a trois questions principales auxquelles tu dois répondre pour t’assurer que ton idée peut faire l’affaire – avoir du sens pour toi, et te rapporter :

  • Est-ce que tu kiffes ton idée ? – par exemple : est-ce que tu pourrais en parler des heures ? Ou est-ce qu’elle t’ennuie toi-même. Là il s’agit d’écouter ton ressenti.
  • Est-ce que cette idée apporte de la valeur aux autres ? Améliore la vie de certaines personnes ? – c’est la raison sine qua none pour qu’elle rapporte de l’argent !
  • Est-ce qu’elle te fait sortir de ta zone de confort ? Si ce n’est pas le cas, tu t’ennuiras. Si c’est le cas, tu apprendras.

Pourquoi trier tes idées selon ces questions ? Parce que même si on ne peut pas tout faire, c’est important de faire ce que l’on a profondément envie de faire. Plus tu tries, plus tu vas à l’essentiel, plus tu vas à l’essentiel, plus tu es efficace quand tu fais ce qui compte pour toi !

Étape 6 – Monétiser et tester

Pour qu’une idée rapporte de l’argent, la formule est simple.

Il faut qu’elle apporte de la valeur à d’autres être humains, qui te donneront de la valeur – de l’argent – en retour.

Bien sûr, pour ça il faut que tu affines ton idée, et que tu en parles ! (j’ai dit simple, pas facile). Il faut aussi assainir ton rapport à l’argent (une chose sur laquelle je travaille avec mes clients).

Comment savoir si ton idée peut apporter de la valeur aux autres ?

La vérité c’est que même si tu ‘crois’ qu’elle peut apporter de la valeur, c’est ta perception à toi. Ainsi je préconise que tu testes ton idée très rapidement !

Pour tester la valeur que ton idée apporte, voici ce que tu peux faire :

  • Fais un sondage en demandant aux personnes dans la situation que tu cibles de quoi elles ont besoin. Regarde si ton idée répond à ça, sinon, pivote.
  • Crée une version minimale de ton idée, que tu peux déjà partager. Prends le retour des personnes, adapte.
  • Vends avant de créer (c’est ce que je fais à chaque fois). Le fait que les personnes engagent de l’argent te prouve que c’est intéressant. Mais attention, à ne faire que si tu sais que tu peux livrer le travail derrière.

Pourquoi tester ? Pour gagner du temps ! C’est très facile de créer en isolation. Mais c’est aussi très risqué. Une fois ton projet sorti, c’est possible qu’il ne plaise pas, et qu’il ne rapporte pas ?

On parle de ces deux étapes dans la troisième d’une série de trois conférences, auxquelles tu as accès en cliquant ici. 

 

 

A toi : à quelle étape en es-tu ? Quelles sont les questions que tu te poses le plus en ce moment ? Dis le moi dans les commentaires !

Bienvenue sur Lyvia Débloque !
Si tu es nouveau, nouvelle ici, tu voudras surement faire mon cours gratuit 15 jours pour sortir du cadre : Clique ici pour démarrer le cours gratuitement !
Merci de ta lecture, et à très vite sur Lyvia Débloque !